posts tagged with personal

Si je m’en suis remise ? J’ai envie de vous dire oui même si on n’est pas encore à l’abri d’une rechute. Est-ce que je lui en veux ? Certainement. Où en est ma confiance ? Au plus bas et c’est sa faute. Ai-je besoin de le traiter de ” connard ” ? Non, je ne l’ai jamais fait et ne le ferais jamais. Après tout, je l’aimais

J’ai décidé de sourire.

J’ai décidé de sourire.

J’ai décidé de sourire.

" (…), juste un petit message pour te remercier de ta super chaîne qui me permet toujours de faire plein de découvertes. Grâce à toi j’ai lu 1Q84, les yeux jaunes des crocodiles, Mathias Malzieu, les BD Eco…que j’ai adoré ! Je trouve que tu transmets complètement ta passion de la lecture. Tu arrives à nous faire ressentir les émotions que tu as eu lors de tes lectures, tout en étant très naturelle. Tu t’exprimes clairement, tu es dynamique et as toujours le sourire! C’est vraiment un plaisir de te regarder! Pas étonnant que tu ais eu autant d’abonnés en si peu de temps, c’est amplement mérité.

En plus tu es toujours disponible, tu réponds aux commentaires, tu fais des FAQ pour qu’on apprenne à mieux te connaitre et tu échanges pas mal sur facebook aussi. Bref ta chaine est super, surtout continues comme ca!

Recevoir des messages adorables. Trop d’amour. Voilà qui remonte le moral.

J’ai tout supprimé.

Les jours défilent et j’ai l’esprit trop occupé pour penser à lui. Je sors plus qu’avant, avec des gens différents, avec des gens que je voyais pas souvent. Je rencontre de nouvelles personnes. Je culpabilise parfois de ne plus broyer du noir comme si ce n’était pas normal. La vérité c’est que le rôle de fille malheureuse j’en veux plus. Il parait que je suis dans mes plus belles années alors autant être une fille heureuse. Je veux profiter. Je veux voir du monde. Je veux avoir la gueule de bois. Je veux dormir jusqu’à midi. Je veux lire toute la nuit. Je veux passer du temps avec ma famille. Je veux rire avec mes amis. Je peux faire ce que je veux. Je ne dois rien à personne. J’ai toujours détesté avoir à rendre des comptes. Je me sens libre. Je me sens jeune. Je me sens vivre. Même si ça veut dire vivre sans lui.

Je commence à y penser avec nostalgie comme on pense à un temps révolu. C’était bien mais c’est fini alors faut s’y faire. Je m’y fais. Mieux que je ne le pensais. La blessure est là c’est sur. Pour ça je lui en veux encore et pour toujours. Mais j’ai décidé de ne garder que le meilleur. J’arrive à parler de lui sans avoir la haine dans l’âme. Je ne me trompe plus, je ne dis plus ” mon copain ” mais je l’appelle par son prénom. Je ne pense plus à lui toute la journée. Il me hante de moins en moins. 

Je pensais que le mois de mai allait être difficile mais pour le moment il est plus que prometteur. J’ai le cœur qui bat mais je ne peux rien vous dire. Ce soir, je vais en boîte avec mes copines de lettres et pourtant j’aime pas trop ça aller en boîte mais j’y vais pour passer du temps avec elles. Et la semaine prochaine ne me ressemble pas, je vais sortir tous les jours : mardi et mercredi c’est les derniers examens, jeudi c’est Europa Park, vendredi c’est pique-nique et boîte encore, puis samedi c’est les 20 ans d’une amie d’enfance. Parfois, ça ne fait pas de mal quand tout s’enchaîne comme ça. En tout cas, ça ne peut me faire que du bien.

But I’ve got high hopes, it takes me back to when we started
High hopes, when you let it go, go out and start again
High hopes, oh, when it all comes to an end
But the world keeps spinning around

— Kodaline - High Hopes.

J’ai pas encore supprimé les photos de nous. Celles du camping, celles de la Suisse, celles de nos deux ans, etc. Mais ça viendra. Un pas après l’autre. Le mois de mai va être difficile.

Mon frère, même si je le maltraite et que je suis toujours méchante avec lui, j’y tiens comme à la prunelle de mes yeux. Je suis un peu ” sœur poule ” et je veux le meilleur pour lui, c’est pour ça qu’il m’agace à négliger l’école comme ça. Puis ce qui m’énerve le plus c’est que toute la famille (à l’exception de nos merveilleux grands-parents) le considère un peu comme un imbécile et ça juste à cause de ses problèmes auditifs. Beaucoup de gens pensent comme ça d’ailleurs et ça me donne envie de distribuer des claques. C’est pas parce qu’il entend pas grand chose qu’il est idiot. Il est surement plus mature que la plupart des garçons de son âge d’ailleurs.

En ce moment, j’essaye de passer plus de temps avec lui et de lui montrer que je suis là. C’est pour ça que j’ai instauré la tradition du cinéma. J’ai remarqué que quand on est dans la voiture on parle beaucoup. Je tente souvent d’évoquer le divorce de nos parents avec lui parce qu’on l’a jamais fait et que je suis certaine que ça l’a affecté autant que moi. Mais c’est difficile, il ne dit rien. Je pense qu’il s’est crée un monde et qu’il s’est enfermé dedans. Il a trouvé refuge dans les jeux vidéos comme j’ai trouvé le mien dans les mots. 

On a peut être jamais discuté de tout ça, de comment on a vécu et affronté cette épreuve mais je sais que d’une façon ou d’une autre ça a crée un lien très fort entre nous. A l’époque du divorce, il venait d’avoir dix ans et quand il me voyait pleurer avec maman il disait : ” nous, on est les trois power rangers “. Je l’entends encore et je vais jamais oublier ça. Comme je ne peux oublier la première fois qu’on a vu papa après ça et que sur le chemin de la maison on pleurait tous les deux. Je me demande s’il s’en souvient aussi. Surement. 

Dire qu’à la base je voulais juste vous dire qu’on a vu le dernier Spider Man ensemble et qu’on a passé une super soirée parce que le film est génial. Allez, je me tais ou bien je vais pleurer.

Tu vois, cette fois je pars et comme je m’y attendais tu me laisses partir sans rien dire. Encore une fois tu ne te bats pas pour moi. Tu ne l’as jamais fait alors pourquoi tu le ferais maintenant. Il y a quatre ans j’écrivais : L’ultimatum que je n’ai jamais osé te poser le voilà. C’est tout ou rien. Rattrape-moi ou laisse-moi. Ce sera donc rien, il est temps d’avancer et je suis plus que prête à le faire à présent. 

YouTube c’est une aventure magnifique parce que tu rencontres des gens géniaux auxquels tu t’attaches forcément. Je suis notamment devenue amie avec une fille extraordinaire que je considère un peu comme une petite sœur. Et aujourd’hui je suis plus qu’heureuse mais aussi extrêmement fière d’elle car son livre va être publié. Certes dans une petite maison d’édition mais publié quand même. Elle réalise son plus grand rêve. Il n’y a rien de plus beau que de voir une amie proche réaliser un de ses rêves et je vais la soutenir. J’ai hâte de découvrir ses mots. Et quelque part je l’envie un peu. 

Je me demande si ma tête sans cernes aurait été mieux.

Je me demande si ma tête sans cernes aurait été mieux.

Je me demande si ma tête sans cernes aurait été mieux.